DIY : mon premier terrarium

J’adore les plantes et les fleurs malgré que je ne possède absolument pas la main verte. C’est pourquoi les succulentes, les cactées et autres plantes grasses sont mes meilleures amies car elles n’ont quasiment pas besoin d’entretien. Puis sur Pinterest j’ai vu fleurir des centaines de photos de terrarium et je suis tombée sous le charme. Et aujourd’hui j’ai enfin créé le mien. 

Le matériel

  • Un récipient en verre (bocal, vase, bonbonnière etc..)
  • Du terreau adapté à vos plantes
  • Des plantes grasses ou style fougères etc
  • Et des graviers, petits cailloux ou graviers d’aquarium

Personnellement j’ai choisi un bocal qui traînait chez moi et que je trouve original avec son couvercle bleu transparent. J’ai ensuite choisi des cailloux d’aquarium et plus précisément du quartz, simplement par préférence personnelle. Et j’ai ensuite choisi des succulentes pour un terrarium ouvert – les succulentes pourriront dans un terrarium fermé contrairement aux fougères et autres plantes humides– et comme mon bocal n’est pas des plus grands je voulais justement le garder ouvert. 

Première étape

Remplissez le fond de votre récipient avec votre gravier pour le drainage de l’eau. 


Deuxième étape

Mettez du terreau à hauteur de la taille des petits pots de vos plantes. Je vous conseille de le faire a la cuillère pour bien repartir le terreau et ensuite bien le tasser. 


Troisième étape

Faites des petits trous pour y placer vos plantes. Si votre récipient n’est pas très grand mettez-en deux maximum, elles ne doivent pas être l’une sur l’autre et elles ont besoin de place pour se développer !


Quatrième étape

Rajoutez du terreau pour bien recouvrir les racines des plantes et pour avoir une base uniforme. Vous pouvez ensuite rajouter des galets/cailloux, figurine miniature, morceaux de bois, etc pour la déco ! Comme je n’avais pas beaucoup de place j’ai simplement rajouté des petits cailloux de quartz et voilà c’est déjà terminé ! 


Pour l’entretien les plantes grasses n’ont besoin d’eau que toutes les trois semaines, et encore ! Je vous conseille de vaporiser l’eau plutôt que de la verser dedans au risque d’en mettre de trop. 

Alors, facile non ?

Je pense essayer d’en faire un plus grand et un fermé aussi. Et j’ai de quoi faire avec le gravier et le terreau qu’il me reste ahahah.

CoeurdeCanard

Publicités

Moins de déchets : Dans la salle de bain

Je suis à dix mille lieux d’être une écolo extrémiste mais ça ne m’empêche pas de faire attention à quelques trucs. Comme la réduction de mes déchets. Un jour j’ai eu un déclic sur le nombre de déchets que je pouvais jeter. Je me demandais pourquoi il y avait parfois autant d’emballages aussi inutiles. C’est pourtant assez simple de les réduire en grande partie sans faire d’efforts monumentales. 

Ça a commencé dans la salle de bain par rapports au nombre incalculable de cotons que je consommais. Puis j’ai trouvé quelques alternatives pour ne plus en utiliser. Puis ça a continué sans trop le vouloir en jetant moins de contenants aussi. 

J’ai commencé par utiliser des huiles démaquillantes. C’est très efficace, doux pour la peau et ça ne la graisse pas contrairement aux idées reçues. Mais il y a toujours ce problème de contenant qu’on jette si on pousse le truc encore plus loin. Ça fait toujours des déchets même si déjà : adieu les cotons


Puis à sa sortie j’ai découvert la MakeupEraser ! Une petite serviette rose qui te démaquille seulement avec de l’eau. J’avais peur que ça ne soit pas assez efficace mais ça démaquille TOUT, même les trucs où t’as l’impression qu’ils s’incrustent dans ton visage. Puis c’est doux, j’ai l’impression de me démaquiller avec un doudou. Elle est assez grande pour l’utiliser plusieurs fois avant de la laver. Puis un coup en machine et hop, prête à être réutilisée et toujours aussi douce. 


Il y a de nombreux mois j’avais découvert les shampoings solides Lush et j’avais adoré ! Aucun déchet et en plus le truc dure une éternité. Pareil pour les savons solides du coup. Il en existe des tas, de quoi trouver son bonheur. 


Ces trois petits trucs là, ça paraît pas grand chose, mais dites vous que depuis fin juin j’ai jeté seulement un sac poubelle de 5 litres. Un tout petit sac en 4 mois.

Il existe aussi des carrés de cotons lavables comme le MakeupEraser, des dentifrices solides – que je n’ai pas encore essayés -, des petits pots remplis de mousse et de dissolvant pour retirer son vernis, des cotons-tiges lavables, si si et sûrement pleins d’autres choses que je ne connais pas encore. Je pourrais aussi vous parlez Cup et serviettes lavables mais étant donné que j’utilise une pilule en continu, je n’ai plus ce problème là et je ne peux donc pas vous en parlez car je n’ai pas besoin d’en utiliser.

Et vous, vous avez des astuces pour réduire vos déchets dans la salle de bain ? 

CoeurdeCanard