Les gens heureux écrivent-ils ?

Si l’on revient quelques années en arrière, j’écrivais pour extérioriser, pour dégueuler ma douleur et me libérer de ces mots de souffrance qui me bloquait la gorge et les entrailles. Écrire a toujours été la meilleure des thérapies dans mon cas. Au fur et à mesure que l’encre coulait sur le papier, mon corps se libérait des petits démons qui pouvait s’y cacher. C’est tellement facile d’écrire la douleur, la colère ou la souffrance. C’est facile d’écrire le mal. Il y a tellement de mots pour parler de lui.

Mais le bonheur ? Pourquoi on écrit pas sur lui ?

Mon esprit et mon corps sont en paix, il n’y a donc aucun parasite à évacuer. Si tout va bien, mon cerveau n’a aucun message de détresse à transmettre, aucune communication pour l’encre qui attend de couler. Les mots ne sont pas logés au même endroit et ils sont difficiles à trouver quand il s’agit du bonheur. Avant je pensais même que c’était une légende de pouvoir écrire et être heureux à la fois. Parce que si le malheur sortait par l’écriture chez moi, le bonheur lui s’exprimait au niveau de mon corps, mes gestes, mes fossettes et mes ridules. Il ne se voyait pas, il se contentait de combler chaque pore de ma peau et c’est suffisant. J’ai pas besoin de le dire, il est là, c’est tout. 

Et si je veux aller plus loin ?

C’est un exercice difficile d’exprimer les émotions et sensations positives. Il faut trouver des tas de mots et faire le bon assemblage afin d’avoir une phrase correcte ou ne serait-ce que potable. Parce que le bonheur, la joie ou l’amour, tu le vis, avec chaque centimètre carré de ta peau et de ton âme. Pas avec des mots. 

Puis admettons le, la nature de l’être humain fait qu’il compatis plus qu’il n’est heureux pour quelqu’un d’autre. Pour les incomplets en tout cas. On peut écrire le bonheur, mais ça intéresse moins, ou on ose pas, de peur de le rendre moins beau, ou de le tâcher. Puis surtout on y pense pas, puisqu’il s’occupe de nous animer. 

Publicités

Donner une seconde vie à un vieux meuble

La saison des vide-greniers et brocantes étant terminée je passe de plus en plus de temps dans les dépôts vente. Quand je vois de vieux meubles ou objets qui m’attire, en général, je sais ce que je veux en faire pour leur donner une seconde vie. Je suis le genre de personne à craquer bien plus facilement sur un vieux meuble plutôt que dans un magasin de choses neuves. 

La semaine dernière j’ai craqué pour un vieux rocking-chair et ce pour une bouchée de pain. J’ai toujours voulu un fauteuil à bascule mais neuf, ça coûte un bras. Et ça fait cher pour si peu de matière. J’ai payé ce fauteuil 15€ en sachant dès le départ ce que j’allais en faire. 

Avant

En ce qui concerne ce dont j’avais besoin pour le retaper j’en ai eu pour une vingtaine d’euros – papier de verre, peinture et pinceaux. Je n’ai pas souhaité mettre de sous-couche car je voulais garder les rainures du bois et ses petits défauts. Mais si vous voulez un résultat plus lisse, mettez une sous-couche ! 


J’ai d’abord commencé par le poncé bien évidemment. J’ai retiré toute la poussière avec un chiffon légèrement humide et attendu une petite heure que le tout soit bien sec pour attaquer la première couche. J’ai mis plus de temps que je pensais pour la première couche avec toutes ces courbes, c’est pas évident d’aller dans chaque recoin ahah. 

Première couche

Comme j’ai choisi un gris très clair limite blanc, la première couche de peinture n’était pas totalement uniforme, il fallait donc attaquer la deuxième ! Et la deuxième était bien plus rapide à poser et j’avais enfin un résultat uniforme. 

Deuxième couche

J’ai choisi une peinture classique, j’ai dû attendre 6h entre les deux couches et 24h avant de l’utiliser. J’étais vraiment impatiente de pouvoir me mettre dedans pour lire ! 

J’y ai ajouté un grand plaid tout doux et des coussins pour rendre le tout cosy. 


Et si vous voulez tout savoir, le plaid vient de chez Dingolot et les deux coussins je les ai trouvés chez Mr Bricolage en allant chercher mon pot de peinture, je ne savais même pas qu’ils faisaient un peu de déco ! 

Et vous, vous aimez chiner ? 

CoeurdeCanard