Le top des reflexions débiles sur mes tatouages

L’été et la chaleur sont de retour. Les bouts de peau cachés par les pulls, écharpes et autres gros vêtements pointent le bout de leur nez. Mes tatouages deviennent visibles pour tout le monde et les reflexions sont également de sorties. Cela fait quasiment 4 ans que je suis tatouée alors je peux vous dire que toutes les reflexions me passent bien au dessus de la tête et que j’ai des réponses pré-fabriquées pour celles qui reviennent sans cesse. Aujourd’hui j’en ris beaucoup des conneries que l’on peut me sortir et de voir à quel point certaines personnes sont encore très stéréotypées sur les tatouages.

396391_307745119262085_1282686004_n
Photo d’il y a 4 ans déjà.

Le grand classique : « Ce sont des vrais? » Non non je m’amuse à les dessiner tous les matins, les mêmes, exactement au même endroit.

« T’es trop tatouée pour une femme », « Une femme ne devrait avoir qu’un ou deux tatouages très discret » Alors même de ce côté là l’égalité homme/femme n’existe pas? Pourquoi un homme pourrait être totalement tatoué et pas une femme?

« Tu serais plus belle sans tout tes tatouages » ou « T’aurais pu être belle si tu n’étais pas tatouée » Et si tu ne les avaient pas vu, ça aurait changé quoi clairement? J’ai toujours la même tête hein. Et puis saches que je suis bien avec, même mieux. Ils font partis intégrante de moi.

« T’as pas peur que ce soit moche quand tu seras vieille? » Et toi tu crois que tu seras beau avec toutes tes rides? On seras aussi moche l’un que l’autre mon petit.

« Tu ne trouveras jamais de travail avec tout ces tatouages » Ah bon? Pourtant j’ai été serveuse avec tout ces tatouages et ça n’a jamais dérangé les différents patrons que j’ai pu avoir ni même les clients. J’ai même eu beaucoup de compliments.

« Finalement quand on apprend à te connaître t’es bien élevée et t’es pas une délinquante » On est en 2015, les mentalités évoluent. Les tatouages ne sont pas réservés aux pirates ou aux tolards.

tatouée et bien elevée

Et le meilleur pour la fin : « Comme t’es tatouée tu ne sors qu’avec des mecs tatoués? » Je me suis demandée plusieurs fois si cette personne se foutait de moi et si elle était vraiment sérieuse. Et oui, elle l’était. J’ai vraiment cru à une grosse blague au début. Certes ça donne du charme mais non, un mec tatoué n’est pas dans mes critères. D’ailleurs mon copain ne l’est pas.

J’ai sûrement oublié quelques remarques, mais j’en reçois tellement que j’en oublie la moitié. Mais tout ça ne m’atteint absolument pas. Mes tatouages racontent mon histoire, je porte mon journal intime sous forme de dessins, à vie. Puis je reçois quand même beaucoup plus de compliments que de critiques.

Et vous les tatoués, des remarques stupides à partager?

Bisous d’un Canard encré

Publicités

La confiance en soi

La confiance en soi, cette sensation de bien-être que l’on cherche tous comme le bonheur. Arrête donc de courir et de chercher cette confiance, elle n’est pas cachée, elle ne tombera pas du ciel non plus, nous en sommes les créateurs. Dans chaque partie de toi il y a de petites pièces que tu assembleras pour construire cette confiance en toi-même. Essaye de visualiser cette confiance par un immense puzzle. Tu auras toujours une partie de ce puzzle qui seras faite, certaines pièces resteront toujours en place, même si tu te persuade du contraire. 75% des personnes ont un puzzle incomplet. Et il suffit d’un petit courant d’air pour qu’une partie vole en éclat, que tu doives repartir en arrière et recommencer, mas il faut persister. Parce qu’avoir confiance en soi est une des clés qui te mènera au bonheur.

Mon expérience

Je n’ai jamais eu pleinement confiance en moi jusqu’à il y a peu de temps. Je dois dire déjà qu’au collège je me fichais pas mal de l’image que je pouvais renvoyer, enfin jusqu’à ce que les premières moqueries arrivent. C’est là que j’ai commencé à me comparer aux autres, à me demander pourquoi c’était de moi que l’on se moquait et pas de quelqu’un d’autre. Et bien justement parce que je n’avais pas confiance en moi. C’est facile d’attaquer quelqu’un qui n’a aucune confiance, parce que lorsque l’on doute de soi-même, on ne dit rien, on se dit que ce sont les autres qui ont raison.. Je regardais les autres filles et je me disais qu’il fallait que je fasse telle ou telle chose comme elles pour me sentir bien. Forcément je me trompais puisque tout cela ne venait pas de moi, je n’étais pas moi.

Puis tout ça a continué au lycée, la seconde a vraiment été ma pire année scolaire, j’avais encore moins confiance en moi et comme j’étais une des seules filles de ma classe, certains mecs ne se gênaient pas pour me rabaisser. Et je continuais de ne rien dire. Je voulais vraiment que tout ça cesse. L’entrée au lycée, c’est souvent l’âge où l’on veut plaire, alors j’ai commencé à prendre soin de moi. Je regardais mon corps finir sa puberté tout en essayant de l’accepter, chose compliquée à cet âge là. Je m’habillais de façon à plaire, parfois je me sentais vraiment bien dans mon corps et les tenues que je portais, mais le lendemain je me voyais plutôt comme une patate. Mais c’était déjà une petite victoire puisque j’arrivais parfois à me sentir bien dans mes baskets. Alors je n’ai rien lâché et j’ai toujours voulu aller plus loin, me surpasser et me sentir bien chaque matin quand je me levais.

J’ai alors commencé à penser égoïstement. A me demander ce que je voulais vraiment, à ce que je voulais être et qui j’étais vraiment. Avec le temps j’ai arrêté de me comparer aux autres, je me suis découverte et acceptée. Puis à une certaine période, mon puzzle a volé en éclat. J’étais complètement paumée et je devais reconstruire toute cette confiance en moi que j’avais mis des années à bâtir. J’étais tellement motivée à ne plus être cette ancienne fille qui se laissait marcher sur les pieds que j’ai tout m’y en oeuvre pour y arriver avant de replonger.

Au jour d’aujourd’hui j’ai pleinement confiance en moi, et depuis que je travaille j’ai même repris confiance aux autres. Je suis beaucoup plus ouverte et épanouie. Pour une fois dans ma vie je me sens légère.

No Makeup
No Makeup

Quelques conseils pour reprendre confiance

 – Faire une liste : Essaye de trouver d’où provient ce manque de confiance en notant toutes ces petites choses qui te tracassent. Que ce soit un changement physique, une situation où tu es mal à l’aise, un évènement passé, etc.. Ceci t’aideras à y voir plus clair et surtout à trouver une solution pour chaque petit problème et rétablir cette confiance au fur et à mesure.

Arrête de te comparer aux autres : Tu ne pourras jamais être comme une amie, une idole où je ne sais qui. Tu as le corps que la nature t’as donné et tu dois apprendre à cohabiter avec lui plutôt que de le repousser. Les médias et internet nous disent qu’il y a certaines normes à respecter, c’est faux. Il n’y a personne de normal ou pas normal, chacun est comme il est. En disant ça je pense notamment aux filles dans les magazines ou aux youtubeuses. L’image qu’elles renvoient n’est pas forcément celles de la réalité, ces mondes là sont remplis de superficialité et certaines d’entre elles n’ont pas confiance en elles et se cachent derrière tout ça justement. Bien sûr je ne dis pas qu’elles sont toutes comme ça, mais une partie.

Sois à l’aise dans tes fringues : Fais du shopping seul et trouve des fringues que tu aimerais porter. Etre seul t’aideras car tu ne suivras pas les conseils de tes amis, tu choisiras vraiment les pièces qu te plaisent et c’est très important. Je ne fais quasiment plus que du shopping seule et cela m’a beaucoup aidée à trouver mon style et les vêtements où je me sens vraiment à l’aise. Choisis tes vêtements pour toi et non pour les autres.

Lève la tête dans la rue : C’est tout bête mais les gens vont croire que tu as confiance en toi même si ce n’est pas le cas. Si je croise quelqu’un qui baisse la tête et les yeux quand je le regarde je vais me dire que cette personne manque de confiance, qu’elle a peur des gens. Si quelqu’un te regarde ne baisse pas les yeux, regarde le aussi et souris lui, tu verras qu’avoir un sourire en retour est tellement agréable. Montre aux gens que tu as l’air sûr de toi même si tu ne l’es pas.

Lance toi des petits défis : Porte un vêtement que tu adores mais que tu n’oserais pas forcément porter, pense à une situation où tu es mal à l’aise et essaye de te surpasser en le faisant. En gros tout ce que tu auras écrit dans ta liste que j’ai cité plus haut, il faut que tu trouves une solution à chaque petit problème pour le résoudre. Si c’est quelque chose qui te rends vraiment nerveux alors vas-y petit à petit en allant un peu plus loin à chaque fois. Moi par exemple j’ai eu une période où parler à des inconnus était impossible, cela me tétanisais. Je me suis lancée plusieurs challenges pour surpasser ça. J’ai commencé par arrêter de me dire que tout le monde me voulais du mal, ensuite j’essayais de sortir seule pour pouvoir parler aux vendeurs dans les magasins par exemple, d’ouvrir le dialogue avec des personnes que je ne connaissais pas en soirée. Et petit à petit je me suis ouverte aux autres, quand j’étais perdue j’arrivais enfin à demander mon chemin à un inconnu dans la rue sans me méfier et au fur et à mesure je me suis complètement ouverte. Aujourd’hui j’arrive à aller de moi-même vers un inconnu et à ouvrir le dialogue sans me poser des dizaines de questions et avoir peur. Et c’est comme ça que je me suis rendue compte qu’il y avait des personnes formidables partout au final, et que ce genre de rencontres pouvaient embellir une journée. Alors lance-toi!

Arrête de te dévaloriser : Met-toi devant ton miroir et ne garde que le positif. Enumère ce que tu aimes chez toi, que ce soit physique ou une qualité mentale. Ne pense pas à tes défauts et trouve-toi au moins plusieurs qualité avant d’arrêter l’exercice. Et si au début tu te dis que tu n’as aucune qualité, fais l’exercice tous les jours sans t’arrêter avant d’avoir trouvé une qualité de plus à chaque fois. Et répète toi toutes ces qualités.

Arrête de te dire que tu n’y arriveras pas : Crois en ce que tu fais et vas jusqu’au bout! Fais toi une liste de petits projets personnels, persiste et réalise les! N’abandonne jamais, que ce soit un petit projet ou quelque chose sur plusieurs années.

N’ai pas peur de faire des erreurs et ose : Ce sont les erreurs qui nous font avancer, alors n’ai pas peur d’en faire. Nous en faisons tous et c’est normal. Tu as envie de faire quelque chose, alors fais-le, sinon tu le regretteras et ta confiance pourrait en prendre un coup. Alors ose! Tu peux regretter de n’avoir jamais osé mais jamais de l’avoir fait alors que tu en avais envie.

Laisse ton passé derrière toi : Je sais, ce n’est pas simple. Mais ton manque de confiance vient sûrement d’un évènement passé. Mais le passé on ne peut pas le changer, on ne peut rien y faire. Alors pardonne, oublie, met tout ça de côté. Pense au futur, à cette personne que tu es au fond de toi et montre là au monde. Va de l’avant, montre qui tu es, montre nous cette merveilleuse et belle personne que tu es. Le monde t’accueillera à bras ouvert.

J’espère que ces petits conseils t’aideront à compléter ton puzzle, bien sûr il te faudras du temps, ça ne se fait pas du jour au lendemain, mais quand tu auras avancé et que tu regarderas en arrière, tu te diras « Ah ouais, j’en ai fait du chemin quand même » et tu continueras d’avancer parce que tu te sentiras de mieux en mieux. Et n’oublie pas : N’essaye pas de prendre les pièces du puzzle du voisin, elles n’iront pas dans le tien, tout vient de toi et de toi seul.

Bien évidemment je ne suis pas une professionnelle en psychologie. Cet article est écrit selon mon expérience et ce qui moi, m’a aidée à reprendre confiance en moi. 

J’espère de tout coeur que certains de ces conseils vous aideront comme ils ont pu le faire pour moi. Et pour ceux qui auraient des conseils en plus n’hésitez pas à les laisser en commentaires pour ceux qui en auraient besoin!

Vous êtes beaux, croyez-en vous mes petits canetons, LOVE.

CoeurdeCanard

 

Nouveau blog, nouveau départ, nouvelle vie

Je n’ai tellement plus l’habitude d’écrire que je ne sais même pas par où commencer. Je vous dois de nombreuses explications, j’ai tellement de choses à vous racontez. Et si tu es un petit caneton égaré tu dois te demander ce que je raconte, parce qu’après tout c’est le premier article de ce blog. Et tu as raison, alors à toi aussi je te dois des explications. Je suis loin d’être à mon blog d’essai, j’ai eu un autre blog du même nom mais sous Blogger. Alors pourquoi repartir de zéro me demanderiez-vous? Tout simplement parce qu’il n’était plus vraiment moi, il était resté avec mon ancien moi. Et je ne pouvais pas rester coincée là-bas. Je ne pouvais pas rester prisonnière d’un moi qui ne l’était plus vraiment, il fallait que j’avance. J’ai essayé d’avancer avec lui, mais il me faisait toujours reculer. Je n’avais plus assez de liberté, je n’arrivais pas à le diversifier comme je le ferais avec celui-ci.

Pas mal de choses ont changées depuis mon dernier article sur l’ancien blog. A cette période là je m’étais égarée, je ne savais plus quoi faire, je ne savais pas où j’allais et mon moral en prenait un sacré coup. Je n’avais plus vraiment de chez moi, aucun boulot. Je ne me sentais à ma place nul part. Si vous me suivez sur Twitter, vous vous rappelez peut-être de la période où je commençais vraiment à déprimer de ne pas décrocher un seul travail malgré ma recherche active. Je voulais toujours partir, m’évader et oublier quelques jours tout ce qui me tracassais. J’ai eu la chance de visiter Poitiers, je ne connaissais pas cette ville et je suis tombée sous son charme dès que j’y ai mis les pieds. J’ai aussi pu retourner sur Paris et à mon retour la roue avait tournée. Le karma était enfin de mon côté.

IMG_3593
Montmartre – Octobre 2014

Après des mois de désespoir j’ai enfin été appelée pour travailler. Vous n’imaginez même pas à quel point cela m’a remplie de joie. Mon patron est une vraie crème et mes collègues sont tous adorables. Quand je vois mes amis qui ne sont pas motivés à aller travailler je me dis que j’ai énormément de chance, parce que j’adore aller travailler, je suis heureuse d’y aller, que ce soit tôt le matin ou même le soir quand je travaille de nuit. Je n’ai pas d’horaires fixes mais cela ne me dérange absolument pas, je trouve mon rythme au fil des jours et des semaines. Le fait d’avoir un nouveau boulot m’a rendue active pour tout. Je ne peux plus rester à rien faire comme je le faisais avant, il faut toujours que je m’occupe, que je sorte. Certains diront que je ne me repose pas, moi je dirais plutôt que j’en profite pour réaliser de nombreux projets qui étaient restés dans le fond d’un placard. Dont ce nouveau blog qui commençait sérieusement à prendre toute la place dans mon esprit.

Qui dit nouveau blog, dit changements. Il ne sera pas simplement catégorisé beauté comme l’ancien, il sera bien plus que ça. Ici, j’ai envie de parler de tout ce qui me passe par la tête, que ce soit une revue d’un produit, la critique d’un film, d’une série ou d’un livre, des articles mode, des billets humeur comme celui-ci, un peu sous forme de journal personnel, pourquoi pas des DIY aussi. Bref, vous l’aurez compris, contrairement à l’ancien, vous trouverez de tout ici.

Ce design est totalement temporaire, je compte bien le refaire à mon image, que je me sente vraiment chez moi. Tout est encore en construction, un peu comme lorsque l’on déménage, je vais bouger et changer certaines choses jusqu’à ce que je me sente à l’aise. Mais écrire m’avait tellement manqué que je ne pouvais pas attendre plus longtemps. J’espère que mon nouveau chez moi vous plaira tout autant que l’ancien pour mes fidèles lecteurs, que ceci ne vous perturbera pas de trop.

Je vous souhaite la bienvenue dans mon nouveau chez moi!

Des bisous d’un Canard qui change de vie (et de blog)