Livres audio : mon expérience avec Audible

On va encore parler lecture aujourd’hui, mais cette fois-ci, d’une toute autre manière ! Il y a quelques mois, je me suis lancée dans la lecture audio via Audible. Je dois vous avouez que j’étais pleine d’appréhensions puisque je suis fidèle à mes lectures avec un livre physique et son odeur de vieux papiers. Je me disais « Mouais c’est pas vraiment de la lecture si j’écoute », j’ai ce besoin de sentir les pages glisser sous mes doigts, puis j’ai finalement été agréablement surprise, c’est devenu un plus dans ma vie de lectrice et une nouvelle façon de voir la lecture.

Je lis même bien plus maintenant qu’un narrateur m’accompagne chaque fois que je suis occupée; pendant mes tâches ménagères, en voiture, en promenant son chien, sous la douche et même en écrivant cet article. Quand on court après le temps, le livre audio est une bonne alternative à la lecture classique. Et même un complément. J’ai d’ailleurs dévoré « Sapiens, une brève histoire de l’humanité » alors que je sais pertinemment qu’en lecture classique le livre aurait traîné quelques jours de plus. Et j’ai pris la suite dès que j’ai pu tellement j’ai été embarquée dans cet essai qui est ultra fluide à l’écoute.

Le gagne-temps n’est pas le seul avantage, Audible propose un catalogue gigantesque qui propose plus de 250 000 titres, dans tous les genres, jusqu’aux podcasts et conférences, ainsi que beaucoup d’exclusivités – et par exemple les épisodes de l’Épopée temporelle de Cyprien bien avant leur sortie sur sa chaîne Youtube. Et si un titre ne vous plaît finalement pas, vous pouvez même l’échanger. Et pour ne pas vous trompez, vous pouvez également écouter un extrait de quelques minutes pour voir si le ou les narrateurs vous plaisent avant de faire votre choix. Et grâce à l’offre d’essai, votre premier livre est offert, de quoi savoir si le livre audio peut être fait pour vous sans rien débourser. Et si ça vous plaît, l’abonnement à 9€95 vous donne un crédit par mois pour choisir n’importe quel livre. L’abonnement est résiliable à tout moment et vous garderez vos livres téléchargés dans votre bibliothèque.

Au fil des mois j’ai choisis des titres dans des genres totalement différents pour savoir ce que j’allais aimé le plus à l’oral et finalement le constat est le même qu’avec les livres classiques, j’écoute de tout, je choisis un genre selon mon humeur ou la concentration nécessaire selon ce que je fais en même temps. J’ose même me diriger vers des livres que je n’achèterais pas forcément en librairie, soit pour découvrir un nouvel auteur, soit parce que l’écoute me paraîtra plus agréable que si je le lisais vraiment. L’expérience n’est pas la même, parfois on se retrouve avec des interludes musicales et la voix du narrateur et ses intonations y font aussi beaucoup.

J’étais partie en me disant que je n’allais pas accrocher avec le format audio, shame on me puisque tous les mois je découvre encore plus d’oeuvres et que les moments où je fais ma vaisselle sont maintenant plus agréable. La toute première heure d’écoute demande plus de concentration mais une fois dépassée, l’écoute se fait toute seule, le cerveau se concentre de lui-même.

Je suis ravie de m’être lancée malgré mes appréhensions, tous les mois j’ai hâte de choisir un nouveau livre et en aimant finalement ce format je peux découvrir encore plus d’histoires puisque je ne prends pas ce temps sur mes lectures habituelles.

Vous avez déjà essayé le livre audio ? Et sinon, vous êtes tentés ? 

CoeurdeCanard

 

*liens affiliés

Publicités

Un rendez-vous surprise avec un livre

Quel lecteur n’a donc jamais craqué sur une si belle couverture de livre, en survolant le résumé ou même sans l’avoir lu, s’est retrouvé totalement déçu par le contenu ? Les jolies couvertures font de nombreuses victimes chaque année. C’est beau dans la bibliothèque, certes, mais si ça ne nourrit pas votre esprit d’une façon ou d’une autre, quel intérêt a-t-il ? En tant que lectrice assidue j’ai besoin d’être touchée, bouleversée, qu’un récit me fasse réfléchir, qu’il me fasse voir les choses d’une autre manière, qu’il me fasse voyager ou simplement sourire.

En me baladant dans l’univers de Bookstagram, je suis tombée sur le concept de Blind date with a book, qui propose des livres sobrement emballés, avec seulement cinq mots ou thèmes du livre pour vous faire une idée de son contenu.

Au revoir superficialité et bonjour aux découvertes.

Nous sommes vite perdus en librairie face à tant de choix, alors forcément on se tourne vers des titres ou des couvertures qui attire l’oeil, parce que non, lire dix milles résumés avant de choisir notre prochaine lecture n’est pas envisageable. On choisit la facilité et on passe sûrement à côté de nombreuses merveilles.

Et bien, Blind date with a book vous propose de rencontrer ces livres délaissés, que l’on juge moins beaux et qui pourtant sont de petits trésors.

Le concept a vu le jour dans une librairie australienne, puis en Angleterre. Le succès grandissant, ils proposent maintenant ce service sur internet et livrent partout dans le monde, que vous soyez les pieds dans le sable chaud d’une île déserte ou dans un igloo avec des phoques. Faut juste savoir lire en anglais – en espérant que quelqu’un importe cette fabuleuse idée pour les francophones.

J’ai choisis des thèmes qui m’attirent beaucoup mais que je lis peu. Et c’est également une très bonne raison de me remettre à lire en VO. C’est sûrement masochiste de ma part de reprendre la VO avec de la science-fiction mais que voulez-vous, on a tous un côté sadique qui ressort d’une façon ou d’une autre hein.

J’ai d’abord été conquise par l’emballage – oui oui il m’en faut peu pour être heureuse – la typo machine à écrire et ces coccinelles qui se baladent un peu partout. Je l’ai déballé délicatement sans déchirer le papier – que je n’ai même pas encore jeté parce que je l’aime bien, niveau bizarrerie on est bon là – et…

Effectivement la couverture ne me plaît pas. Les photos tirées de films c’est pas mon dada. Sauf que j’ai lu le résumé, puis les premières pages et il me tente toujours autant. Alors on peut dire que le pari est réussi : ne jugeons pas un livre à sa couverture !

Et je pense même regardé le film par la suite, Premier contact en français, que je ne connais pas et que j’ai envie de découvrir pour le coup.

Et pour parler prix, tous les livres du site sont à 7£99 + frais de port d’environ 2£ pour la France ce qui est très raisonnable puisque les livres proposés coûtent plus chers en librairie, pas de pertes d’argent et de belles découvertes en vue.

J’hésiterais pas à retenter l’expérience une fois celui-ci lu ! Et vous, l’expérience vous tente ?

CoeurdeCanard.

Ma Pile à lire pour le Pumpkin Autumn Challenge 🍂

Ah l’automne, sûrement la saison préférée des lecteurs ! Synonyme de douceur, de couleurs chaudes mais aussi de frissons, l’automne offre une panoplie de choix de lectures ! Et la booktubeuse Guimause nous propose un challenge qui se déroule du 1er septembre – oui oui je suis un chouilla en retard – jusqu’au 30 novembre pour lire de 2 à 6 livres minimum avec les 3 menus différents proposés dans le Pumpkin Autumn Challenge ! Je vous laisse allez voir en détails tout ça et moi je me contenterais de vous présentez des livres pour chaque menu et catégorie, et pourquoi pas vous donnez des idées de lecture de saison !

   ◊ MENU 1 : L’automne Frissonnant ◊

           →  Hurlons dans les bois (angoisse, horreur, thriller)

Pour cette première sous catégorie consacrée à l’horreur et aux grands frissons, quoi de mieux qu’un peu de Stephen King ? J’en ai donc choisi deux pour me laisser le choix : Carrie et La petite fille qui aimait Tom Gordon. Puis également un classique dans les thrillers : Le Chuchoteur. Il m’a toujours beaucoup tentée mais le fait de savoir qu’il est tiré d’une histoire vraie et assez horrible, j’en ai des frissons avant même de l’ouvrir !

→ La crypte des morts-vivants (zombie, créature, monstre et cas de possession)

Pour cette catégorie, j’avais du choix mais j’en ai sélectionné seulement deux. Dans le premier, Déchirés, on va y retrouver des zombies pour une histoire totalement déjantée ! Et le deuxième, Frankeinsten, parce que c’est un classique que je n’ai pas encore lu.

◊ MENU 2 : L’automne douceur de vivre ◊

          → Creepy, Spooky, Halloween (conte sombre et fantastique pour de tout petits frissons)

Alors là j’ai foncé sur le tome 1 de l’Apprenti épouvanteur car je m’étais procuré les cinq premiers tomes en vide greniers et qu’il n’y a pas meilleure saison pour se lancer dans cette saga !

 → Fall in love (romance et autre sucrerie)

Je n’ai pas hésité en choisissant Coup de foudre à Austenland car ça fait un moment qu’il traîne et qu’une petite romance avec du Orgueils et préjugés à l’intérieur, gagne déjà quelques points !

◊ MENU 3 : L’automne Enchanteur ◊

          → Légendes d’ici et d’ailleurs (découvre de nouvelles cultures !)

J’ai eu beaucoup de mal à trouver un livre pour ce thème car en général, un livre de légende ne reste pas bien longtemps chez moi sans être lu ! Mais j’ai finalement trouvé le tome 1 de Prophétie puisqu’on va y retrouver des légendes maya. Le concept de ce livre est comme le Cathy’s Book que j’adore, c’est interactif et très ludique comme livre jeunesse.

→ Féérique citrouille, Bibbidi-Bobbidi-Boo ! (du conte féérique au nature writing)

J’ai vite jeté mon dévolu sur le second tome de la trilogie Coeur d’encre. Cet univers est rempli de petites créatures en tout genre et j’avais tellement aimé ce premier tome étant ado sans jamais avoir lu la suite – à l’époque je ne savais même pas qu’il y en avait une – que c’était l’occasion de s’y mettre et de replonger dans ce monde fantastique.

Puis comme tout ces livres c’est pas encore assez et que je suis une nana super sympa, j’ai rajouté trois livres bonus qui peuvent rentrer dans plusieurs catégories du challenge !

* Lady Helen : Londres. Avril 1812. Pouvoirs et surnaturel au rendez-vous !

* L’histoire de la Bête : Tout est dans le titre.

* L’appel de lune – Mercy Thompson 1 : Bit-lit. Créatures et romance.

 

Alors, tenté par certains de ces livres ? Ou un avis à partager ? 

CoeurdeCanard