Entrée libre, l’expo temporaire dans l’ancienne prison de Nantes

Cette ancienne maison d’arrêt située à Nantes est vide depuis 2012. Mais dans le cadre du Voyage à Nantes, l’association Pick Up Production lui a redonné vie avant sa démolition en fin d’année. Dix artistes se sont regroupés pendant deux semaines pour y exprimer leur vision du milieu carcéral et psychologique de la prison. Le résultat est étonnant, fabuleux mais qui peut aussi nous mettre mal à l’aise.

A l’extérieur, tout est en noir et blanc. Deux énormes fresques remplissent les murs des deux côtés de la prison. On se sent tout petit, intimidé par ces immenses personnages.

Et quand on rentre, changement d’ambiance totale. L’entrée met mal à l’aise, on a vraiment cette impression que la prison nous a mangé. 

Le contraste avec l’extérieur est flagrant, limite un choc. Les couleurs sont omniprésentes, du sol au plafond. Et les yeux aussi, il y a des yeux partout. On se sent observé, on étouffe au milieu de ces personnages peint jusqu’au plafond.

 

Le hall principal est extrêmement lumineux et c’est aussi l’endroit le plus coloré et pourtant on arrive à se sentir oppressé. Un peu comme si toutes les âmes qui étaient passées par là se réunissaient  une dernière fois.

Puis dans une pièce annexe, on revient au noir et blanc, avec des visages entassés, une musique angoissante et un poème.

Quelques citations au milieu de minuscules pièces.

J’estime avoir eu beaucoup de chances de pouvoir visiter une prison, parce que même remplie de graffitis, on ressent le « poids » de ce lieu et son vécu. Le seul petit bémol est que l’accès est vraiment restreint, on reste dans les axes principaux, on ne voit pas les cellules ou les annexes. On aimerait en découvrir bien plus ! C’est un bel hommage avant sa destruction, une belle façon de lui redonner vie une dernière fois.

« Comme beaucoup de maisons d’arrêt et de correction, celle de Nantes avait un nom d’usage, Lafayette. Située rue Descartes, à proximité du palais de Justice. elle fut ouverte en 1867,  désaffectée en 2012 et les détenus furent transférés dans la nouvelle prison de Carquefou. Un souterrain reliai la prison au palais de justice. Le mur d’enceinte était en losange avec des bâtiments sur chaque côté et des ailes rejoignant un rond point central. A ses débuts et en application de la circulaire Persigny, les détenus furent répartis dans des dortoirs. Avec la loi de 1875, on aménagea des cellules. Des condamnés en réinsertion, qui bénéficiaient d’un placement extérieur, ont participé aux travaux de démantèlement. Lors de la fermeture Ouest France offrit des précisons sur le taux de sur-occupation de la prison : En 1994, 60 détenus refusent de regagner leur cellule après la promenade. Motif de la mutinerie : la surpopulation, invivable. Trois à quatre détenus s’entassent alors dans des cellules de 9 m2. En 2004, il y a 350 détenus pour 291 places. En 2011, les syndicats dénoncent une «cocotte minute». Avec des cellules de sept détenus dans 12 m2. » »

Ce bâtiment sera donc détruit en fin d’année pour laisser place à un îlot de 160 logements, crèche et parking souterrain. Un nouveau petit village en plein coeur du vieux Nantes.

L’exposition est ouverte jusqu’au 27 août 2017, de 10h à 19h, rue Descartes à Nantes.

CoeurdeCanard

3 magazines qui m’inspirent

Après deux articles pas très très joyeux, disons-le, aujourd’hui on va parler de choses qui m’inspirent au quotidien et plus précisément de magazines ! Ils sont beaux, hyper colorés et ultra positifs. J’en ai sélectionné trois qui méritent vraiment que l’on parle plus d’eux selon moi. On va commencer avec le plus connu d’entre eux.

FLOW magazine

flow-magazine

« La curiosité est un merveilleux défaut »

Rien que leur slogan déjà, je suis conquise. Si je devais décrire ce magazine en un seul mot, je choisirais le mot Partage. Il y a tellement de thèmes différents abordés et de sujets qu’on voit peu ailleurs. J’en apprends énormément à chaque numéro et Flow nourrit intensément mon cerveau vorace. Le magazine est divisé en cinq grandes parties : Belles rencontres / Esprit libre / Extra & ordinaire / Petits Plaisirs et Douceurs de vivre. Chacune de ces catégories est séparée par un intercalaire en papier plus épais, illustré par un artiste différent à chaque numéro. je les trouve superbes et j’en ai même encadré un du dernier numéro.

flow-magazine-esprit-libre

Flow est toujours accompagné de petits cadeaux papiers, comme des carnets, petits cahiers d’exercices, guirlandes, poster et même un photophore papier dans le dernier ! En tant que grande fan de papeterie, cela me comble. Ce que j’aime dans ce magazine, c’est découvrir des personnes extraordinaires, leurs hobbies, leurs projets et les choses merveilleuses qu’elles ont entreprises. Flow aborde aussi des sujets plus tourné sur le psychologique et la psychanalyse avec des articles très complet. Vous l’aurez compris, on y retrouve donc beaucoup de choses, toutes plus intéressantes les unes que les autres, on y trouve forcément son bonheur et je ne loupe jamais un numéro !

Mollie Makes 

mollie-makes-magazine

Mollie Makes est bien plus tourné vers la création et le DIY. Il contient également plusieurs pages inspirations justement, avec de jolies photos et d’idées déco notamment. Lui aussi est accompagné de petits papiers créatifs – je vais finir parles collectionner ! – C’est un magazine récent en France, seulement 6 numéros sont sortis pour le moment, et c’est en parti grâce à lui que j’ai envie de reprendre les loisirs créatifs et le DIY ! Et contrairement aux idées reçus, on peut faire beaucoup de choses avec peu de matériel et à faible coup.

mollie-makes-page-magazine

Respire 

Alors Respire c’est un bébé magazine puisqu’il vient d’arriver parmi la flopée qui existe déjà. Et je vous le dis d’avance, il a déjà sa place parmi les plus grands et je m’y suis abonnée pour 6 mois soit 3 numéro – oui oui dès le premier comme ça, j’ai la confiance

respire-magazine

Ce magazine est tout doux, très diversifié, original et le tout en simplicité. J’ai eu un véritable coup de coeur pour son ensemble et ses pages qui ont ravies mes petits yeux.

respire-magazine-pleine-conscience

respire-magazine-art-de-vivre

respire-magazine-sevader

 Et dans celui-ci aussi on découvre des petits cadeaux papiers et un espace créativité. Ce magazine nous apprend à prendre soin de nous, de notre corps et de notre âme pour que les deux fassent bon ménage. On y trouve aussi tout un chapitre sur la pleine conscience ou l’art de vivre le moment présent. Les articles sont ultra complet et on y trouve certaines pages que l’on ne verra pas ailleurs.

Je suis vraiment tombée sous le charme.

respire-magazine-page-1

Voilà donc les trois magazines que j’ai plaisir de retrouver dans les rayons de mon supermarché dès qu’un nouveau numéro fait son entrée. Les trois me procurent un bon moment de détente et rebooste ma créativité et mon imagination. Pour moi ce sont des petits trésors sur papier.

Et vous, quel est votre magazine préféré ? 

CoeurdeCanard

Hitek Box Harry Potter ou comment me rendre euphorique

Si vous ne connaissez pas ma passion pour Harry Potter et son univers magique, vous allez très vite vous en rendre compte au fil de cet article ! Au début du mois j’ai commandé la Hitek Box spécial Harry Potter et j’ai pas hésité une seconde avant de leur lâcher 45€. Oui quand même. Mais vous allez vite voir qu’elle est très bien rentabilisée cette petite –grande plutôt !– Box. 


Rien que ça déjà sur la Box, ça promet.

Et en ouvrant on tombe directement sur le tee-shirt et quand on l’enlève, la Box déborderais presque, elle est ultra remplie ! 

Le premier truc que j’attrape ce sont les chaussettes aux couleurs de Gryffondor ! Ce n’est pas ma maison mais elles restent trop cool quand même non ?


Viens ensuite Dumbledore version Pop et je le trouve beaucoup trop beau dans cette tenue de la Coupe de feu ! Et il a vite rejoint mon étagère dédié à l’univers d’Harry Potter. 



Et là je tombe sur la tasse de ma vie. Je voulais d’ailleurs me l’acheter, j’ai donc bien fait d’attendre ! La tasse des maraudeurs qui se dévoile avec la chaleur, magique ! 



Ni une, ni deux, je me fais couler un bon Cappucino pour l’essayer de suite ! Et en prime ma petite tête trop heureuse d’avoir ce mug ahah.


Et pour continuer côté cuisine j’ai eu le droit au verre Serpentard – Et ce n’est toujours pas ma maison ahahaha– Mais j’ai jamais assez de verres et encore moins un aussi grand ! On a même reçu de quoi la remplir avec la fameuse Bierre au beurre ! Je suis pressée de la goûter, ça m’intrigue. 


Nous avons ensuite le tee-shirt dont je vous ai parlé en debut d’article et je le trouve trop chou ce mini Harry. Et en plus ce tee-shirt est noir alors j’aime encore plus. 


Et pour finir nous avons le petit badge de la boutique des jumeaux Wisley, le petit dépliant qui nous en dit plus sur la Box, ainsi que le poster dont je vais m’empresser de lui trouver un cadre pour pouvoir l’exposer chez moi tellement il est beau ! 


Je crois que vous l’aurez compris, je suis conquise ! 

Et vous, c’est quoi votre maison ? Je suis curieuse ! 

CoeurdeCanard

À la découverte de l’Effrontée lingerie + petit Haul Nantais

Le dimanche je suis plutôt du genre à chiller sous mon plaid devant une bonne série. Mais pas aujourd’hui ! Puisqu’aujourd’hui, Elise de la boutique l’Effrontée Lingeriesitué au 6 rue Jean Jacques Rousseau à Nantes – nous accueillait dans sa nouvelle boutique de lingerie de créateurs. Étant une amoureuse de lingerie, je ne pouvais que répondre à l’appel ! 


On y retrouve de jolies créatrices comme Jolies momes, Les jupons de Tess ou encore Badines. Comment vous dire que j’étais légèrement au paradis devant ces petites merveilles ?




Elise est de très bons conseils et adorable comme tout ! Elle choisit avec soin les modèles qu’elle y vend. Il y en a vraiment pour tous les goûts, du très chic jusqu’à l’ensemble séduction ! Et même des bijoux de corps ou encore en dentelle !

Et le petit plus, j’adore le mur en pierres qui donne un côté très chaleureux à la boutique en plus de l’accueil que l’on reçoit !


Pauline – du blog bdcbleblog.com – était également présente pour nous faire de jolies bouches rouges ! 

Et comme vous pourrez vous en doutez, j’ai craqué. Oups. – Celui qui trouve ça étonnant ne me connaît pas encore ahah – J’ai craqué pour mon premier body, et oui, Je n’en possédais pas encore ! Et en plus de ça je suis sortie de mes sentiers battus en choisissant une couleur rose poudrée. Moi qui ne quitte pratiquement jamais le noir, ça me change ! Ce body vient de chez Badines.


La dentelle est tout simplement sublime et il est si confortable. Je remercie les filles pour cet accueil, j’ai passé un chouette moment avec elles !

Et puis comme j’étais à Nantes et que je n’y vais plus tous les quatre matins, je suis aussi passée dans mes magasins favoris. Et j’ai également profité de cette période pour visiter la ville autrement avec ses marchés de Noël et ses jolies decorations. 

J’ai craqué à H&M pour cette jolie chemise que je trouve très classe avec ces bordures noires. Et elle est très agréable à porter tellement elle est douce. J’ai également craqué sur deux robes ainsi que des chockers très fins – Mais ça, vous les verrez plus tard !


Je suis également allée chez Sostrene Grene qui devient l’un de mes magasins favoris depuis qu’ils se sont implantés à Nantes ! J’y ai acheté une petite étagère tout simple pour à peine 6€ ! Et dessus j’y ai mis mon petit Woody que j’ai adopté au Disney Store des Galeries Lafayette, ainsi que les petits Peas in a pod version noël. 


Et vous, comment avez-vous occupé votre dimanche d’avant fêtes ?

CoeurdeCanard 

Donner une seconde vie à un vieux meuble

La saison des vide-greniers et brocantes étant terminée je passe de plus en plus de temps dans les dépôts vente. Quand je vois de vieux meubles ou objets qui m’attire, en général, je sais ce que je veux en faire pour leur donner une seconde vie. Je suis le genre de personne à craquer bien plus facilement sur un vieux meuble plutôt que dans un magasin de choses neuves. 

La semaine dernière j’ai craqué pour un vieux rocking-chair et ce pour une bouchée de pain. J’ai toujours voulu un fauteuil à bascule mais neuf, ça coûte un bras. Et ça fait cher pour si peu de matière. J’ai payé ce fauteuil 15€ en sachant dès le départ ce que j’allais en faire. 

Avant

En ce qui concerne ce dont j’avais besoin pour le retaper j’en ai eu pour une vingtaine d’euros – papier de verre, peinture et pinceaux. Je n’ai pas souhaité mettre de sous-couche car je voulais garder les rainures du bois et ses petits défauts. Mais si vous voulez un résultat plus lisse, mettez une sous-couche ! 


J’ai d’abord commencé par le poncé bien évidemment. J’ai retiré toute la poussière avec un chiffon légèrement humide et attendu une petite heure que le tout soit bien sec pour attaquer la première couche. J’ai mis plus de temps que je pensais pour la première couche avec toutes ces courbes, c’est pas évident d’aller dans chaque recoin ahah. 

Première couche

Comme j’ai choisi un gris très clair limite blanc, la première couche de peinture n’était pas totalement uniforme, il fallait donc attaquer la deuxième ! Et la deuxième était bien plus rapide à poser et j’avais enfin un résultat uniforme. 

Deuxième couche

J’ai choisi une peinture classique, j’ai dû attendre 6h entre les deux couches et 24h avant de l’utiliser. J’étais vraiment impatiente de pouvoir me mettre dedans pour lire ! 

J’y ai ajouté un grand plaid tout doux et des coussins pour rendre le tout cosy. 


Et si vous voulez tout savoir, le plaid vient de chez Dingolot et les deux coussins je les ai trouvés chez Mr Bricolage en allant chercher mon pot de peinture, je ne savais même pas qu’ils faisaient un peu de déco ! 

Et vous, vous aimez chiner ? 

CoeurdeCanard

DIY : mon premier terrarium

J’adore les plantes et les fleurs malgré que je ne possède absolument pas la main verte. C’est pourquoi les succulentes, les cactées et autres plantes grasses sont mes meilleures amies car elles n’ont quasiment pas besoin d’entretien. Puis sur Pinterest j’ai vu fleurir des centaines de photos de terrarium et je suis tombée sous le charme. Et aujourd’hui j’ai enfin créé le mien. 

Le matériel

  • Un récipient en verre (bocal, vase, bonbonnière etc..)
  • Du terreau adapté à vos plantes
  • Des plantes grasses ou style fougères etc
  • Et des graviers, petits cailloux ou graviers d’aquarium

Personnellement j’ai choisi un bocal qui traînait chez moi et que je trouve original avec son couvercle bleu transparent. J’ai ensuite choisi des cailloux d’aquarium et plus précisément du quartz, simplement par préférence personnelle. Et j’ai ensuite choisi des succulentes pour un terrarium ouvert – les succulentes pourriront dans un terrarium fermé contrairement aux fougères et autres plantes humides– et comme mon bocal n’est pas des plus grands je voulais justement le garder ouvert. 

Première étape

Remplissez le fond de votre récipient avec votre gravier pour le drainage de l’eau. 


Deuxième étape

Mettez du terreau à hauteur de la taille des petits pots de vos plantes. Je vous conseille de le faire a la cuillère pour bien repartir le terreau et ensuite bien le tasser. 


Troisième étape

Faites des petits trous pour y placer vos plantes. Si votre récipient n’est pas très grand mettez-en deux maximum, elles ne doivent pas être l’une sur l’autre et elles ont besoin de place pour se développer !


Quatrième étape

Rajoutez du terreau pour bien recouvrir les racines des plantes et pour avoir une base uniforme. Vous pouvez ensuite rajouter des galets/cailloux, figurine miniature, morceaux de bois, etc pour la déco ! Comme je n’avais pas beaucoup de place j’ai simplement rajouté des petits cailloux de quartz et voilà c’est déjà terminé ! 


Pour l’entretien les plantes grasses n’ont besoin d’eau que toutes les trois semaines, et encore ! Je vous conseille de vaporiser l’eau plutôt que de la verser dedans au risque d’en mettre de trop. 

Alors, facile non ?

Je pense essayer d’en faire un plus grand et un fermé aussi. Et j’ai de quoi faire avec le gravier et le terreau qu’il me reste ahahah.

CoeurdeCanard

Moins de déchets : Dans la salle de bain

Je suis à dix mille lieux d’être une écolo extrémiste mais ça ne m’empêche pas de faire attention à quelques trucs. Comme la réduction de mes déchets. Un jour j’ai eu un déclic sur le nombre de déchets que je pouvais jeter. Je me demandais pourquoi il y avait parfois autant d’emballages aussi inutiles. C’est pourtant assez simple de les réduire en grande partie sans faire d’efforts monumentales. 

Ça a commencé dans la salle de bain par rapports au nombre incalculable de cotons que je consommais. Puis j’ai trouvé quelques alternatives pour ne plus en utiliser. Puis ça a continué sans trop le vouloir en jetant moins de contenants aussi. 

J’ai commencé par utiliser des huiles démaquillantes. C’est très efficace, doux pour la peau et ça ne la graisse pas contrairement aux idées reçues. Mais il y a toujours ce problème de contenant qu’on jette si on pousse le truc encore plus loin. Ça fait toujours des déchets même si déjà : adieu les cotons


Puis à sa sortie j’ai découvert la MakeupEraser ! Une petite serviette rose qui te démaquille seulement avec de l’eau. J’avais peur que ça ne soit pas assez efficace mais ça démaquille TOUT, même les trucs où t’as l’impression qu’ils s’incrustent dans ton visage. Puis c’est doux, j’ai l’impression de me démaquiller avec un doudou. Elle est assez grande pour l’utiliser plusieurs fois avant de la laver. Puis un coup en machine et hop, prête à être réutilisée et toujours aussi douce. 


Il y a de nombreux mois j’avais découvert les shampoings solides Lush et j’avais adoré ! Aucun déchet et en plus le truc dure une éternité. Pareil pour les savons solides du coup. Il en existe des tas, de quoi trouver son bonheur. 


Ces trois petits trucs là, ça paraît pas grand chose, mais dites vous que depuis fin juin j’ai jeté seulement un sac poubelle de 5 litres. Un tout petit sac en 4 mois.

Il existe aussi des carrés de cotons lavables comme le MakeupEraser, des dentifrices solides – que je n’ai pas encore essayés -, des petits pots remplis de mousse et de dissolvant pour retirer son vernis, des cotons-tiges lavables, si si et sûrement pleins d’autres choses que je ne connais pas encore. Je pourrais aussi vous parlez Cup et serviettes lavables mais étant donné que j’utilise une pilule en continu, je n’ai plus ce problème là et je ne peux donc pas vous en parlez car je n’ai pas besoin d’en utiliser.

Et vous, vous avez des astuces pour réduire vos déchets dans la salle de bain ? 

CoeurdeCanard